Julien Soro

1er prix jazz mention très bien du Conservatoire National Supérieur de musique et de Danse de paris (CNSMDP), il est l’un des jeunes musiciens les plus talentueux de sa génération.

Il débute en tant que leader et compositeur dans le Sextet Inama (1er prix de groupe et de soliste en 2007 au Tremplin du Festival Esprit Jazz à Saint-Germain-des-Prés et 2ème prix de Composition 2007 au Concours National de La Défense). Il est durant la même période engagé comme sideman dans le Quintet du tromboniste Glenn Ferris et dans Le Quatuor de saxophones de Jean-Louis Chautemps et François Jeanneau.

En 2009, il monte son Quartet Big 4 avec qui il sort 4 disques dont le dernier en Avril 2017, «7 years» (CHOC Jazz Magazine). Avec son groupe, il a la chance d’enregistrer en 2014 à New-York avec le saxophoniste ténor Tony Malaby avec qui il organise une tournée en France la même année.
En 2009 également, il rentre dans l’orchestre Ping Machine, grand ensemble à l’origine de Pegazz & l’Hélicon, dont il sera l’un des fers de lance pendant 10 ans et avec lequel il enregistre 5 disques plébiscités, ponctué par une nomination de Ping Machine aux Victoires du Jazz en 2014.
En 2011, il crée avec le contrebassiste Raphaël Schwab le duo Schwab-Soro qui produit 2 disques et a la chance d’être sélectionné pour le programme Jazz Migration en 2016. Il tourne en Chine avec ce duo en 2018.
Il participe également depuis 2010 au Kami Quintet puis Kami Octet du guitariste Pascal Charrier dans lequel il croise le flutiste Magic Malik et le claviériste belge Jozef Dumoulin et enregistre 3 disques.
En 2014, Julien Soro devient directeur artistique de la compagnie musicale Pegazz & l’Hélicon, dans laquelle il était déjà musicien pour le grand ensemble Ping Machine, pour continuer le développement de ses différents projets de création, dont ceux de Big 4 et Schwab-Soro et sa participation aux différents projets de la compagnie.
En 2016, il intègre le Quintet Ozma, avec lequel il fait de nombreuses tournées à l’international (Allemagne, Europe centrale, Amérique du Sud, Asie), enregistre 2 albums et crée 2 ciné-concerts. Il joue également depuis peu dans le Quartet du contrebassiste Alex Perrot Lande (Prix de soliste La défense 2016) ou le Trio Free-Rock Sweet Dog, dans lequel il est co-leader avec Paul Jarret et Ariel Tessier.
Début 2019, il a l’honneur d’être appelé par Fred Maurin dans le nouvel Orchestre National de Jazz et participe aux 3 premiers projets de l’orchestre ( Dancing in your Head, un hommage à Ornette Coleman; Rituels et un programme jeune public sur le Comte de Dracula)

Au printemps 2020, il créera un nouveau Trio au sein du collectif Pegazz et l’Hélicon, « Players » avec ces compères de jeu préférés Stephan Caracci et Ariel Tessier.

Julien Soro CREDIT Jeff Humbert