Paul Jarret

Compositeur, improvisateur et meneur de projets très actif, le guitariste Paul Jarret déploie un son et un univers très personnels à travers ses différents groupes, projets et collaborations qui l’amènent désormais à être reconnu au sein de la scène jazz française et européenne.

Avant tout musicien de jazz et de musiques improvisées dans toute leur diversité, Paul Jarret est indéniablement marqué par les groupes contemporains de rock alternatif anglais et scandinaves, par certains groupes de pop ou de métal, il se passionne également pour les musiques traditionnelles du nord de l’Europe (Scandinavie, Royaume-Uni), la musique ancienne et les compositeurs français et américains du XXème siècle. Il reste très attaché à la tradition du jazz et à ses standards, allant aussi jusqu’à pratiquer l’improvisation libre radicale.

Les projets qu’il développe en leader (Pj5, EMMA, Ghost Songs) ou co-leader (Sweet Dog, trio Jarret/Johansson/Von Martens, HARPA) ont chacun leur identité propre, empruntant à ces différents courants musicaux. Ils sont les différentes facettes d’un même univers musical qui a permis à Paul Jarret de remporter plusieurs prix et récompenses (Concours National de Jazz à La Défense, Jazz Migration, Talents Adami Jazz, Génération Spedidam…).

Son activité de sideman se développe également en France (Ophelia de Ellinoa, VIND de Loïs Le Van, le Grand Schwab de Raphaël Schwab) ainsi qu’en Europe (en Allemagne avec Été Large de Luise Volkmann, aux Pays-Bas avec Maison Moderne de Steven Kamperman).

En 2018 il intègre le collectif Pégazz et l’Hélicon, parmi les plus actifs de la scène parisienne. En 2019 il remporte les Talents Adami Jazz et forme à cette occasion le groupe Ghost Songs avec le batteur américain Jim Black, le claviériste belge Jozef Dumoulin et le saxophoniste Julien Pontvianne. En 2023 il crée son grand ensemble non sonorisé, l’Acoustic Large Ensemble (A.L.E.) formé de quatorze musicien.ne.s, pour lequel il écrit la totalité du répertoire, et prépare en parallèle un set en solo.

En 2024 il crée son nouveau quartet TILIA, avec le saxophoniste américain Tony Malaby, la batteuse coréenne Sun-Mi Hong et le contrebassiste Étienne Renard.

Très engagé dans la défense de l’écologie et du développement durable, Paul Jarret défend ces valeurs notamment au sein de la fédération Grands Formats.


Prix et distinctions

Nominé dans la catégorie « groupe de l’année » des Victoires du Jazz 2019 avec Pj5
Lauréat Talents Adami Jazz 2019
Lauréat du dispositif Jazz Migration #2 avec Pj5 – 2016-17
1er prix de composition et 2e prix de groupe avec Pj5 – Concours National de Jazz à La Défense juin 2012