Ecouter

Les musiciens

Ôtrium naît avant tout de la nécessité ressentie par le trompettiste Quentin Ghomari d’aller plus loin dans l’expression singulière de sa musique, après un parcours jonché de compositions au sein de groupes et de jeux en sideman.
En 2020, il profite de ce pas de côté imposé par le contexte pour avancer dans sa création et sa réflexion : Ôtrium sera une formation resserrée et dépouillée, qui se révèlera par la suite l’écrin approprié à cette recherche d’authenticité.
C’est grâce aux qualités d’écoute et d’inventivité de Yoni Zelnik (contrebasse) et d’Antoine Paganotti (batterie) que le son de ce trio prend vie : acoustique, brut et direct, fait de lignes mélodiques épurées qui résonnent entre elles et jouent avec le silence.
Parfois méditative et onirique, parfois sauvage et obstinée, la musique d’Ôtrium est libre et a la fragilité d’une prise de parole sans filet, laissant la primauté à l’expressivité, à l’échange et à la spontanéité.