Ecouter

Les musiciens

Créé en 2010 à l’initiative du guitariste et compositeur Paul Jarret avec des musiciens issus de sa génération, Pj5 est un groupe adepte d’un jazz moderne venant souffler sur les terres du rock et de la pop d’aujourd’hui.

Le son de Pj5 combine de manière inattendue les timbres du trombone et du saxophone ténor avec l’éventail des sonorités multiples de la guitare, sur une rythmique à toute épreuve qui associe l’assurance dynamique de la contrebasse à la frénésie colorée de la batterie.
Sur scène, c’est un quintet aussi soudé humainement que musicalement qui déboule, porté par 8 années d’existence et qui réussit l’alliage subtil d’une énergie explosive et d’une vraie élégance mélodique.

Paul Jarret semble ne renoncer à rien de ce qu’il aime ou a aimé dans sa vie de musicien. D’une certaine capacité à densifier le son dérivé du death metal à des formes de musiques de chambre contemporaine contemplative, aux confins du minimalisme et de la folk, comme le pratique toute une école contemporaine scandinave, et notamment norvégienne, de Christian Wallumrød à Nils Økland, sous l’étiquette du label Hubro.

Lauréat du dispositif « Jazz Migration » du réseau AJC, un accompagnement qui est venu conclure une série de récompenses gagnées au fil de différents concours et tremplins, Pj5 est d’autant plus un groupe que la musique imaginée par Paul Jarret est destinée à être jouée collectivement, dans la densité de ses formes et la complexité de ses développements, en étant investie par la personnalité de chacun de ces musiciens, soudés par de nombreux concerts en France et à l’étranger.

Le groupe compte déjà trois albums à son actif : Word, Trees et I told The Little Bird.

 

Création 2020/2021 : [Ensemble]

Avec les conséquences sociétales qu’implique la crise actuelle, le terme « ENSEMBLE » prend un tout autre sens. Il est l’inspiration de cette nouvelle création du Pj5, dans la pluralité de ses significations possibles : interaction, progression, unité, énergie, soutien, complémentarité, association, construction… C’est un notion questionnée et éprouvée lors du confinement du printemps 2020, et qui sera essentielle à l’après et plus généralement au futur de l’avenir de l’humanité, sur fond de bouleversement climatique et de crises économiques et sociales.

 

We must learn to live together as brothers or perish together as fools.

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. ».

Martin Luther King

 

Il entre aussi en résonance avec le principe même du fonctionnement musical du Pj5 (véritable « ensemble » au sens littéral) soudé par dix ans d’existence, dans lequel le jeu collectif, l’interaction, l’écoute mutuelle sont des éléments-clés. Le jouer ensemble, inhérent à toute musique mais plus encore au jazz et aux musiques improvisées, est un élément fondamental de la musique du Pj5.

Dans cette nouvelle création, Paul Jarret accordera une place centrale à l’objet mélodique, qui sert de support au déploiement de la composition, mais également de guide à l’auditeur. Il poursuivra son utilisation d’un certain « ultra-diatonisme » qu’on peut retrouver dans la musique rock et pop aussi bien que chez les compositeurs contemporains post-minimalistes (Arvo Pärt, Max Richter…).

Puisant largement dans les explorations timbrales et électroniques d’une certaine frange de la musique pop alternative et innovante (Bon Iver, Sigur Rós), le groupe approfondira l’utilisation des effets électroniques sur des instruments acoustiques (saxophone, trombone, contrebasse) pour enrichir la palette des timbres disponibles.

La création s’appuie sur un ensemble de citations, extraits d’oeuvres littéraires, poétiques, discours, évoquant de différents points de vue cette notion d’ensemble. Au-delà d’inspirer les titres des différentes pièces du répertoire, ces textes sont la matière première d’une création visuelle accompagnant le concert : installation scénique impliquant des lumières et projections vidéo en un dispositif scénique (mapping), relativement léger d’un point de vue technique. La partie visuelle de la création est confiée à Nicolas Bazoge, technicien lumières et artiste numérique basé en Bretagne.

Booking Infos

Contact

+33(0)1 48 77 94 33

hello@pegazz.com

Presse

Jazz News

Un profond souffle lyrique auquel il est impossible de rester insensible.

Les Dernières Nouvelles du Jazz

Xavier Prévost

Qualité des compositions, cohérence du groupe, pertinence des choix sonores, tout inspire le respect, et même l'admiration.

Culture Jazz

Pierre Gros

Allez écouter cette musique qui nous parle sans mots, ces musiciens le méritent, l’avenir est entre leurs mains.

Jazz Magazine

Félix Marciano

Le quintette propose un univers très personnel, riche en couleurs et nuances, où écriture et improvisation cohabitent dans un bel équilibre.