Paul Jarret

Né à Paris en 1985, Paul Jarret commence la guitare à l’âge de 12 ans, influencé par le rock et le blues. Il se tourne assez tardivement vers le jazz, fréquente la fac de Musicologie à Paris VIII et différents conservatoires parisiens avant d’obtenir en 2011 son DEM Jazz au CRR de Paris.
Indéniablement marqué par les groupes contemporains de rock alternatif anglais et scandinaves, par certains groupes de pop ou de métal, il se passionne également pour les musiques traditionnelles du nord de l’Europe, la musique ancienne et les compositeurs français et américains du XXe siècle. Mais avant tout musicien de jazz et de musiques improvisées, il est influencé très tôt par la nouvelle scène jazz newyorkaise, tout en étant très attaché à la tradition du jazz et à ses standards, allant aussi jusqu’à pratiquer l’improvisation libre radicale.
Il fonde en 2010 le Pj5, qui deviendra son principal projet dont il mène la direction artistique et pour lequel il signe la totalité des compositions. Avec ce groupe, son travail de recherche d’une réelle fusion du jazz contemporain et de rock/pop alternatif lui permet de remporter le premier prix de composition et le deuxième prix de groupe au Concours National de Jazz à La Défense 2012.
Un premier album, « WORD », a vu le jour en octobre 2013, salué par la critique et sélectionné par la SACEM. Après s’être produit de nombreuses fois en France (Jazz sous les Pommiers, Petit Faucheux, Jazz In Marciac, New Morning, Jazz Sur le Vif, Café de la Danse…) et à travers le monde (Inde, Finlande, Allemagne, Hongrie, Suède…), le Pj5 a sorti en 2016 son deuxième opus TREES et a été sélectionné par AJC pour le prestigieux dispositif d’accompagnement Jazz Migration. En novembre 2018 paraît son troisième album I TOLD THE LITTLE BIRD chez le label jazz&people, avec en invités Jozef Dumoulin et Isabel Sörling, marqué par une collaboration pluridisciplinaire avec Yann Bagot (plasticien) et JP Retel (vidéaste).
En plus d’une activité de sideman assidue (avec Loïs Le Van, Ellinoa…), il fonde aussi différents projets en tant que leader ou co- leader, notamment le projet EMMA (hommage musical à l’émigration suédoise vers les USA), le groupe Sweet Dog (free/rock improvisé) et Persona (jazz contemporain).
Il intègre en 2018 la compagnie Pegazz & l’Hélicon, qui accueille ses différents projets musicaux et se transforme en collectif à la direction artistique partagée. En 2019 il est choisi par l’Adami pour être le nouveau Talents Adami Jazz, dispositif qui lui permettra de créer un nouveau groupe « Ghost Songs » avec le batteur américain Jim Black, et de se produire sur cinq grandes scènes de festivals internationaux (Jazz à Vienne, Jazz À La Villette, London Jazz Festival…).

Prix et distinctions

Nominé dans la catégorie « groupe de l’année » des Victoires du Jazz 2019 avec Pj5
Lauréat Talents Adami Jazz 2019
Lauréat du dispositif Jazz Migration #2 avec Pj5 – 2016-17
1er prix de composition et 2e prix de groupe avec Pj5 – Concours National de Jazz à La Défense juin 2012